À PROPOS DE LA BPCO

La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) se caractérise par une limitation persistante du flux d’air dans les poumons due à un rétrécissement progressif des voies respiratoires, ce qui gêne la respiration normale. L’aggravation des symptômes, connue sous le nom d’exacerbations, est fréquente et entraîne souvent une augmentation de la consommation de médicaments, des visites non planifiées chez le médecin et/ou des hospitalisations. La BPCO est l’une des premières causes de morbidité et de mortalité au monde, bien qu’elle soit encore méconnue. La BPCO concerne à l’heure actuelle environ 300 millions d’individus dans le monde, [1] dont plus de 19 millions d’adultes aux États-Unis. On estime que la BPCO représente un poids financier de 50 milliards de dollars (USD[2]) pour le système de santé américain.

cord BPCO est un terme générique qui englobe un groupe de maladies, caractérisé par une obstruction chronique et non complètement réversible des voies respiratoires, gênant la respiration normale, comme le syndrome des « petites voies aériennes » (bronchite chronique) et l’emphysème.

L’obstruction (ou le rétrécissement) des voies respiratoires est due à un ou à la combinaison des quatre mécanismes de base suivants :

  • La contraction des muscles lisses entrainant une bronchoconstriction (contraction des bronches) et donc un rétrécissement des voies respiratoires.
  • Une production excessive de mucosités (ou mucus) entrainant un bouchage des voies respiratoires.
  • Un épaississement de la paroi des voies respiratoires, qui peut résulter d’une inflammation ou d’une hypertrophie des muscles lisses ou des glandes de la muqueuse bronchique.
  • L’altération des structures autour des voies respiratoires, comme la destruction emphysémateuse du tissu pulmonaire, peut se solder par une perte de la traction radiale de la paroi des voies respiratoires, entrainant un rétrécissement des voies respiratoires.

Une combinaison de ces quatre mécanismes provoque une obstruction généralisée et variable des voies respiratoires, ce qui entrave la respiration des patients et se solde par des symptômes comme l’essoufflement (dyspnée), une respiration sifflante, un serrement dans la poitrine et une toux avec expectoration.

Les médecins utilisent une combinaison de tests servant à évaluer l’obstruction du flux d’air et les symptômes du patient (essoufflement, toux persistante, production de mucus, etc.) afin de guider le choix du traitement. Des experts mondiaux de la BPCO ont constitué un groupe de travail international, appelé The Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease (GOLD). Ils ont publié des recommandations pour l’évaluation de la gravité de la maladie, parfois appelés les stades GOLD de la BPCO, et les traitements appropriés à mettre en place,. Un paramètre d’évaluation GOLD classe les patients en fonction de l’étendue de la limitation du débit d’air à l’aide de la spirométrie (test respiratoire) (grade GOLD de 1 à 4). Un autre classe les patients en fonction de leurs symptômes et du risque d’exacerbation (groupe GOLD de A à D). Les recommandations en matière de traitement sont basées sur le score du groupe GOLD A à D.

La plupart des patients reçoivent un traitement pharmacologique lorsque ces symptômes se manifestent. Par exemple, les recommandations pour les patients du groupe GOLD A, aussi appelés patients GOLD A, consistent en l’administration d’un bronchodilatateur inhalé (de courte ou de longue durée d’action) une ou deux fois par jour, pour détendre et ouvrir temporairement les voies respiratoires. La réhabilitation respiratoire, l’administration d’oxygène ou encore une intervention chirurgicale peuvent être d’autres traitements envisageables.

L’essai clinique AIRFLOW-3 étudie un dispositif minimalement invasif pour traiter la BPCO. Ce traitement bronchoscopique, appelé dénervation ciblée des poumons ou DCP , s’effectue en une procédure et pourrait réduire la fréquence et/ou la gravité des exacerbations de la BPCO (aggravation des symptômes).

Pour obtenir plus d’informations sur la BPCO, nous vous recommandons de consulter les sites internet suivants (en anglais uniquement) :

Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease (GOLD)
European Respiratory Society (ERS)
European Lung Foundation
American Lung Association
National Heart Lung and Blood Institute

Pour examiner les options thérapeutiques existantes à l’heure actuelle pour traiter la BPCO, veuillez consulter un professionnel de santé.


[1] Broncho-pneumopathie chronique obstructive globale et flux des patients – 2018.
Fore Pharma.
[2] American Lung Association, COPD Fact Sheet, février 2011

This post is also available in: Allemand Néerlandais Anglais